Chronique : Ibrahimovic, trop beau pour être vrai.

PSGinfos 19 juillet 2012 0
Chronique : Ibrahimovic, trop beau pour être vrai.

On le savait depuis un moment, mais voir la conférence de presse de Zlatan Ibrahimovic a permis de matérialiser et d’officialiser l’arrivée de l’attaquant suédois au PSG. Comme pour Thiago Silva, ce transfert est énorme au niveau de la symbolique : le club francilien, qui construit une « dream team » pour reprendre les mots de son président, peut déjà s’offrir ce qui se fait de mieux au monde, au nez et à la barbe de clubs compétitifs et historiques comme l’AC Milan. L’argent ne fait pas le bonheur parait-il…

Un attaquant de classe mondiale

Si on essaie de trouver un meilleur attaquant que Zlatan Ibrahimovic, et si on excepte les deux monstres que sont Cristiano Ronaldo et Lionel Messi, on s’aperçoit que peu de monde se bouscule au portillon. A mon sens, Wayne Rooney, Robin van Persie et Samuel Eto’o sont les seuls à pouvoir rivaliser avec le Suédois, dont le niveau reste un poil au-dessus des pointures que sont Karim Benzema, Gonzalo Higuain, Sergio Kün Agüero, Didier Drogba, Mario Gomez ou autre Radamel Falcao.

Avec sa frappe de mule des deux pieds, son aisance dans les airs, sa faculté à protéger le ballon, sa technique balle aux pieds, Ibracadabra est très largement au-dessus de tous ses partenaires et de l’ensemble de la Ligue 1. Champion des Pays-Bas, d’Italie et d’Espagne, son statut et son niveau actuel se situent à des années-lumière des bourgeons que sont Salvatore Sirigu, Javier Pastore ou Jérémy Ménez, pourtant cadres de ce groupe. Ce qui ne constituait pas une anomalie pour une équipe construite pratiquement à partir de rien si on en juge le nombre de joueurs déjà présents qui rentrent dans les plans de ce grand Paris. Pour un club qui retrouve la Ligue des champions après plusieurs années de disette, c’est plutôt le fait de pêcher un tel poisson qui relève de l’exploit, que seule la fortune qatarie peut accomplir.

Toujours plus loin, plus fort, plus vite ?

Mamadou Sakho représente malgré lui parfaitement la nouvelle dimension du club. Alors qu’on se demandait tous combien de temps le PSG allait pouvoir garder un tel espoir, voilà qu’il pourrait partir par la petite porte, après avoir perdu sa place de capitaine et de titulaire.  Ce PSG ne laissera de place qu’aux joueurs du centre de formation capables de hisser leur niveau de jeu au même niveau que celui des stars. Si on peut être triste pour les gamins de la région, cette tendance confirme que le club francilien entre dans la cour des grands d’Europe où seuls les meilleurs jeunes ont leur chance. Les autres garniront la concurrence, et reviendront au bercail s’ils valent vraiment le coup, à l’instar de Gérard Piqué, Cesc Fabregas ou Jordi Alba au FC Barcelone. Est-ce prématuré de comparer le PSG au géant catalan ? Sans doute. Mais il y a un an, on aurait également dit qu’il était trop tôt pour parler de joueurs comme Zlatan Ibrahimovic dans la capitale…

 

Darinh Mongkhoun
Accéder à mon blog.

Laisser un commentaire »